Ma femme Heidi et moi-même, Karel Paesmans, cultivons des fruits au cœur de la Hesbaye, pour la troisième génération déjà. Il faut cependant admettre que cela n’a pas toujours été rose pour nous. Avant, lorsque nous recevions le paiement pour nos fruits au marché, nous étions souvent très déçus. Tout comme quand nous voyions nos fruits rester au supermarché. Je me demandais : pourquoi, en tant que fruiticulteur, parviens-je à peine à gagner ma vie ? Et pourquoi la qualité en magasin est-elle médiocre alors que les fruits nous quittent dans un état impeccable ? Je souhaitais que ce beau fruit de Hesbaye se retrouve dans cet état également chez le consommateur et qu'il me reste une pomme pour soif. J'ai trouvé la solution en Scandinavie, où le concept des « fruits au travail » était déjà bien ancré dans les mœurs. Après une visite sur place qui m'a convaincu à 100 %, Fruitsnacks est né à la mi-2005.

Ensuite, nous avons fait face à un nouveau défi : comment, en tant que simples fruiticulteurs, amener les clients à faire prospérer Fruitsnacks ? Je ne suis allé à l'école que jusqu'à l'âge de 18 ans, je n’ai pas fait d'études de marketing ou de formation en vente et ne possède aucune expérience dans ce domaine. De plus, nous avons été les premiers en Belgique à lancer le service de fruits au travail. Il n'y avait donc pas de prédécesseurs de qui j’aurais pu m'inspirer. Mon premier exploit a été l'envoi d'un mailing à 18 000 entreprises. C'est alors qu'a commencé une période de dur labeur : appeler les entreprises, leur rendre visite et raconter mon histoire. Nous avons persévéré et n'avons jamais abandonné. Heureusement, j’ai pu et peux toujours compter sur le soutien d'une équipe fantastique qui réfléchit et fait avancer les choses quand c'est nécessaire.

J'ai également commencé à faire pression pour que mes fruits soient déductibles à 100 % fiscalement. Nous avons reçu cette approbation en 2012, ce qui a donné un énorme coup de pouce à mon entreprise. Chaque semaine, Fruitsnacks livre désormais 5000 corbeilles de fruits aux entreprises. Pas moins de 30 000 de leurs employés profitent chaque semaine de tous ces délicieux fruits cultivés en Hesbaye et ailleurs. Grâce à mes nouvelles aventures, je m’y retrouve beaucoup mieux dans le monde merveilleux du marketing, des ventes, des boutiques en ligne, des SEA, SEO, ... Ce que mon parcours m’a appris ? Que la vie appartient à ceux qui osent et qui agissent ! Et que vous pouvez arriver loin avec du bon sens ;-)

Avec nos salutations cordiales et fruitées,

Karel Paesmans
Fruiticulteur & Gérant de Fruitsnacks

Des consommateurs de fruits satisfaits