Les fruits au travail sont déductibles fiscalement à 100 %

Non seulement manger des fruits au travail est sain, gratuit et motivant pour vos travailleurs, mais c’est également 100 % déductible fiscalement ! Notre gérant, Karel Paesmans, a fait le nécessaire pour que les fruits sur le lieu de travail soient actuellement totalement déductibles fiscalement. Concrètement, cela signifie que les fruits sont également considérés comme un avantage social. À l’instar du café et de l’eau, les fruits au travail ne sont pas imposés par le gouvernement. Avantageux tant pour l’employeur que pour l’employé donc.

En Belgique, les impôts des sociétés s’élèvent actuellement à 29 %, c’est-à-dire que l’avantage social sur votre corbeille de fruits s’élève tout juste à 29 % du prix d’achat. Retrouvez-en la liste ci-dessous.

 

Coût avant impôts

Avantages sociaux

Coûts après impôts

Small Fruit snack (5 kg)

€ 25,45

€ 7,38

€ 18,07

Fruit Fun Pack (8 kg)

€ 31,45

€ 9,12

€ 22,33

 Large Fun Pack (10 kg)

€ 36,45

€ 10,57

€ 25,88


Envie de savoir comment cette initiative a vu le jour ? Bedrijvig Limburg a publié l’article suivant à ce sujet. 

Les sociétés fruticoles et les collaborateurs récoltent les fruits d’une initiative parlementaire

La consommation de fruits en entreprise est fiscalement intéressante depuis que le vice-premier ministre (ministre-président de Flandre à l’époque) Kris Peeters a décidé de la rendre fiscalement déductible.
Cette initiative répond à une demande de la députée Veerle Heeren émanant d’une proposition de la Voka, la Chambre de commerce de la province du Limbourg. Karel Paesmans (Fruitsnacks), père spirituel de la proposition et membre de l’association d’entrepreneurs limbourgeois @hoc, considère cette mesure comme un coup de pouce pour la santé des collaborateurs et pour les sociétés fruticoles.

Consommer des fruits, c’est sain et cela permet de réduire le taux d’absentéisme pour maladie.
Nos voisins des Pays-Bas l’avaient déjà bien compris et avaient donc instauré une déduction fiscale pour les frais liés à la mise à disposition des collaborateurs des fruits à titre gratuit pendant les heures de bureau.

Veerle Heeren a demandé au ministre compétent, Kris Peeters, d’envisager une déductibilité fiscale équivalente dans notre pays. 62 % de la population belge mange quotidiennement des légumes frais, mais seuls 35 % de nos compatriotes consomment également des fruits frais chaque jour.

Il existait déjà une déduction fiscale pour la mise à disposition de soupe, de café, d’eau, de boissons fraîches et de bière (!) dans les entreprises. Il était temps d’ajouter les fruits à cette liste.

Kris Peeters a donc demandé au ministre fédéral des finances de l’époque, monsieur Vanackere, de faire approuver une telle mesure.

Karel Paesmans de Fruitsnacks, père spirituel de la proposition et membre d’@hoc, est satisfait : « Cette déduction fiscale présente un double avantage. D’une part, la consommation de fruits dans nos entreprises a connu une sérieuse hausse. Une bonne nouvelle pour la santé des employés. Or, des employés en bonne santé sont moins souvent absents et plus productifs. D’autre part, une consommation de fruits accrue génère de toute évidence des conséquences positives pour l’ensemble du marché belge des fruits. »

Karel Paesmans

Source : Bedrijvig Limburg, juin 2012